| |
Blogue du Donjon BDSM de MESTRE ULYSSE
BDSM POSITIF, JEUX BDSM, INITIATION AU BDSM, ÉDUCATION BDSM, PLAISIRS ÉPICURIENS ET JOIE DE VIVRE

Le donjon personnel de Mestre Ulysse est un temple du plaisir consacré aux plaisirs de l’Éducation BDSM, au dressage BDSM, à des défis BDSM, des jeux de rôle ou libertins.

Conseils pour être une bonne soumise

par ulysse
Noter cet article :
10 votes

On ne peut devenir une bonne soumise, épanouie et heureuse qu’en choisissant un bon Maître.

Les débuts en BDSM sont toujours angoissants, car ou l’on tombe sur un Dominant de qualité et tout va bien, ou l’on tombe sur un Dominant qui va profiter de ton inexpérience pour te faire vivre de multiples abus en profitant de l’ascendant qu’il aura sur toi. Le bon Dominant n’impose pas ses pratiques, mais propose et adapte ses pratiques en fonction de ce que tu ressens, de ta personnalité, il te guide et te fait découvrir petit à petit l’univers merveilleux du bdsm.

Pour devenir une bonne soumise, trouve un Maître qui te respecte et qui n’aura pour but que ta croissance personnelle, ton bonheur

La relation Maître soumise est une relation parfaite, une relation sans nuages où chacun doit tout faire pour satisfaire l’autre, chacun dans son rôle.

Voici quelques conseils, attitudes qui feront de toi une bonne soumise. Certains sont difficiles pour une soumise débutante. La soumise doit travailler sur elle pour trouver un compromis qui satisfasse le Maître.

Les qualités que la soumise doit cultiver avec l’aide du Maître :

Voici une liste de qualités qui vont permettent à la relation de s’épanouir, grandir et de progresser. Mais ces qualités ne peuvent naître, grandir et se développer qu"avec le concours et le soutien du Maître. Entre Maître et soumise, il doit se créer une alchimie dès la première séance qui va rendre faciles les apprentissages et les progressions.

  • Suivre les règles strictement. Elles ont pour but de fixer le rôle de chacun et de faire évoluer la relation positivement.
  • L’Oblativité c’est le don de soi total. C’est faire passer les besoins du Maître avant les siens propres. J’irais même plus loin en disant que le Maître doit aussi posséder cette qualité tout en gardant son rôle.
  • Discipline et Obéissance : C’est la base de la relation. Sans elles, il n’y a ni Maître, ni soumise.
  • Honnêteté : Elle indispensable pour une relation Bdsm durable.
  • Confiance : La confiance est indispensable, car la soumise va devoir se fier au Maître, s’abandonner totalement et s’offrir à lui totalement. Le maître doit la créer par sa bienveillance et sa bonne foi et doit en être digne.
  • Fidélité au Maître : c’est la base même de l’appartenance. Si autres partenaires il y a, le Maître les choisit et assure la sécurité de la soumise. Il y a beaucoup d’échange de fluide corporel lors des séances et cela permet d’écarter les risques d’ITS. Les partenaires éventuels devant suivre des règles strictes, capote...
  • Communication : la soumise doit avoir des moments de libre expression afin de pouvoir exprimer ses émotions, ses désirs, ses peurs… et apprendre à les exprimer.
  • Volonté de Don de soi et de lâcher-prise total.
  • S’améliorer : la soumise doit vouloir sans cesse devenir meilleure, progresser afin d’atteindre un état de perfection qui conduit au subspace et à une relation harmonieuse, complice et intense.
  • Esthétisme : Par tes poses, par tes soins corporels, par tes tenues, tu dois toujours être désirable et sexy pour plaire à ton Maître.
  • Vouloir progresser, apprendre, faire tomber ses préjugés, ouvrir son esprit, se dépasser
  • Avoir une soif de Perfection en toutes choses afin de rendre fier le Maître.

Les qualités que Maître et soumise doivent cultiver

  • Être humble, c’est-à-dire faire preuve d’humilité et de modestie. C’est la base du respect.
  • Connaître ses limites. Cela permet de progresser et de mettre ses efforts au bon endroit et de ne pas mettre l’autre en danger ou en difficulté, et cela tout particulièrement pour le Maître de par ses responsabilités lors des pratiques BDSM.
  • Reconnaître ses propres erreurs : ni le Maître, ni la soumise n’est infaillible. Reconnaître ses erreurs, ses défauts, permettent de les corriger, de s’améliorer avec le concours de l’autre. Admettre vos erreurs vous fera gagner le respect du partenaire. Excusez-vous si cela est nécessaire. Cela fait partie de l’éducation de la soumise, mais le Maître aussi a l’obligation de le faire s’il est en faute.
  • Apprécier ce que l’on a : c’est la base même de la sagesse et d’une relation réussie.
  • Le Maître doit apprécier le don de soi que fait la soumise, la soumise doit apprécier l’énergie et le savoir-faire que déploie le Maître pour l’épanouir.
  • Ne pas avoir peur de faire des erreurs ou une maladresse. Le partenaire sera là pour la réparer. La soumise ne doit pas avoir peur d’essayer, de plaire, de faire… le Maître est la qui veille et qui guide avec bienveillance.
  • Éviter d’être orgueilleux, prétentieux, de vous vanter : vos réussites vous les devez à l’autre, le Bdsm se réalise en équipe, seul, on n’est rien, ni Maître, ni soumise.
  • Avoir une soif d’apprendre et de la curiosité. Gardez l’esprit ouvert, soyez tolérant et de nombreuses découvertes illumineront votre vie.
  • Aidez l’autre en cas de difficulté, faites-lui des compliments, soyez à son écoute, vous créerez une dynamique positive qui renforcera l’attachement et la confiance.
  • Cultiver votre sentiment d’émerveillement, en Bdsm on vit des sensations extraordinaires.

Soyez jeune, soyez fous, émerveillez-vous et profitez de la vie.

Devenir une soumise c’est vouloir donner le meilleur de soi à l’autre pour son plaisir. Mais attention cela ne peut marcher que si l’autre, le Maître, est dans une dynamique comparable. La relation doit être équilibrée.

Défauts qui tuent la relation BDSM

Tous ces défauts doivent être combattus, car ils sont à l’opposé des valeurs de partage, de tolérance et de confiance de la relation Maître soumise.

  • Égocentrisme et égoïsme sont incompatibles avec le Bdsm et éliminatoires. La relation ne durera pas et sera conflictuelle et peut être abusive.
  • La jalousie : C’est un poison insidieux qu’il faut combattre. Exemple, la soumise trouve normal d’être offerte a un homme et que son Maître la partage, mais ne supporte pas de voir le Maître avec une autre et vice versa, parlez-en, rassurez-vous, trouvez un consensus.
  • Le mensonge : C’est une faute très grave qui peut aboutir à un arrêt de la relation, car il brise la confiance.
  • La tromperie : La soumise qui trompe le Maître, souvent ne se protège pas ou mal et de ce fait met en danger le Maître. C’est la rupture des vœux de soumise. C’est donc la fin de la relation sans retour possible.
  • Les promesses non tenues, les attentes non comblées : C’est un piège qui concerne autant le Maître que la soumise que je développerais dans une page spéciale.

La soumise et le Maître doivent travailler ensemble pour cultiver les valeurs d’honnêteté et de don de soi, d’empathie afin d’aider l’autre, chacun à sa manière, à s’épanouir afin d’arriver à une relation en parfaite symbiose. Chacun doit donner le meilleur à l’autre pour faire évoluer la relation et aider l’autre à devenir un meilleur Partenaire.

Abus ou soumission ?

Voilà des exemples commentés de ce que demandent souvent les Dominants à leur soumise avec mon avis de Maître entre parenthèses.

  • Tu apprendras les règles, tu devras être capable de les réciter. (Cela peut aider à rentrer dans ton rôle de soumise).
  • Tu dois accepter ci ou ça pour être une vraie soumise. (celui qui dit cela est un manipulateur, un abuseur. Le BDSM doit être CONSENSUEL)
  • Tu serviras, obéiras et plairas avec enthousiasme et ton seul désir sera de me plaire. (la réciproque doit être vraie).
  • Tu me demanderas la permission de me donner satisfaction.
  • Ton corps et ton esprit seront ma propriété. (La soumise se donne, mais peut arrêter à tous moments selon sa volonté, elle n’appartient à personne et peut reprendre sa liberté quand elle le désire.)
  • Nous avons un contrat, tu dois continuer. (ABUS, c’est faux, la soumise est libre d’arrêter à tous moments. Le contrat n’a pas de valeur légale).
  • Tu devras toujours me remercier pour tout ce que je te donne. (la réciproque doit être vraie)
  • Tous tes choix seront basés sur le désir de me plaire. (la réciproque doit être vraie)
  • Tu ne me regarderas jamais dans les yeux sans ma permission**.
  • Ton regard devra être vers le sol en ma présence**.
  • Quand tu recevras un cadeau, tu devras te mettre à genoux pour montrer que tu es honorée**.
  • Ta « place » sera d’être à genoux à mes pieds**.
  • Quand je parle, même si tu parles, tu devras immédiatement devenir silencieuse pour écouter ce que je dis**.
  • Tu ne dois jamais m’interrompre et tu devras demander ma permission pour parler**.
  • Tu dois me dire quand tu as fait de mauvaises actions**.
  • Me plaire sera important pour toi et tu prendras tous les moyens pour le faire. (la réciproque doit être vraie)
  • Pour que tu te dépasses, je ne respecte pas les mots de sécurité ou je t’interdis de les dire. (ABUS ! Les mots de sécurité pourront être utilisés à tout moment et strictement respectés et ils n’empêchent en rien le dépassement.)
  • En cas de punition, les mots de sécurité s’appliquent toujours, mais tu ne les prononceras pas pour tu autopunir. (ABUS, on ne peut pas interdire de prononcer les mots de sécurité.)
  • Tu peux m’offrir des marques d’affection, mais en restant à ta place de soumise. (la réciproque doit être vraie)
  • Touts sentiments négatifs, jalousie, égocentrisme… doit être combattu, car une relation de soumission ne peut pas s’épanouir avec. (sagesse)
  • Tu garderas ton corps complètement rasé, lisse et propre**.
  • Tu devras sur ordre, enlever tous tes vêtements, là où je te le dis, même devant des étrangers (Risque d’Abus selon les circonstances, car rien ne doit être fait qui salisse l’image publique de la soumise).

** Règles courantes en bdsm, mais toujours négociables, car le bdsm est consensuel.

Tu seras une soumise parfaite quand :

  • Les désirs du Maître tu vas anticiper pour lui offrir du plaisir aussi souvent que possible.
  • Tu porteras le collier que ton Maître t’a donné avec fierté, car il prouve ta dévotion envers lui.
  • Ta satisfaction la plus grande sera de savoir que tu as plu à ton Maître et que cela t’apporte du bonheur.

Et tu deviendras le trésor le plus grand de ton Maître.


Plan du site Contact Espace privé RSS

2019-2022 © Blogue du Donjon BDSM de MESTRE ULYSSE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.52